Deux modes d'action

 

L'ostéopathe intervient exclusivement par des techniques manuelles. Son action se fera toujours dans le respect total des tissus. Il ne forcera jamais sur une articulation, quelle que soit la technique utilisée, et respectera toujours les limites physiologiques de la structure travaillée.

Les techniques tissulaires ou "techniques douces"

Il s'agit du mode d'action privilégié au cabinet. Ces techniques s'adressent à l'ensemble du corps.

Elles se pratiquent sur les structures articulaires ou péri-articulaires (ligaments, muscles), les viscères, le crâne, les membranes...

Les techniques structurelles ou "cracking"

Ces techniques articulaires sont relativement peu employées, sauf lorsqu'elles s'avèrent indispensables. En effet, beaucoup de patients ont une appréhension vis-à-vis de ces techniques qui peuvent être impressionnantes.

Cependant, dans certains cas, lorsqu'une articulation ne veut pas se libérer complètement par des techniques "douces" et bien que toutes les structures environnantes aient été libérées auparavant, il est indispensable de libérer l'articulation par des techniques structurelles.

Toutes ces techniques se pratiquent en association avec une écoute attentive du patient. Si un patient s'oppose formellement à un type de techniques, d'autres types seront utilisés.